frzh-CNendees
  • Accueil

Vesoul

Imprimer

Mairie de Vesoul

Ville-préfecture de la Haute-Saône, Vesoul et son agglomération rassemblent 35 000 habitants au sein d’un site remarquable. Construite autour d’une butte témoin, « La Motte » sur laquelle s’érige une chapelle remerciant la Vierge d’avoir épargné la ville du choléra en 1854, Vesoul se développe au sein d’une topographie contrainte qui donne tout son charme à l’agglomération.


Superficie
907ha


Nombre d'habitants
14998


Nom des habitants
Vésuliens


Nom du Maire
Alain CHRÉTIEN

Entre le Sabot de Frotey, tirant son nom de la forme particulière d’érosion de la falaise calcaire, et le plateau de Cita qui abritait dans un passé lointain un camp romain, Vesoul est une ville où il fait bon vivre comme aime à le rappeler les vésuliennes et les vésuliens. Surnommée la « Nice de l’Est », Vesoul bénéficie d’un micro-climat qui lui confère une douceur particulière aidée par la chaleur humaine de son marché bihebdomadaire et d’un centre-ville totalement rénovée aux connotations méridionales. Au pied de la Motte, le lac de Vesoul-Vaivre, espace de loisirs et de détente prisé par les sportifs et les familles, contribue largement à une qualité de vie reconnue.

Vesoul est aussi un cœur économique qui abrite le centre mondial des pièces détachées de PSA Peugeot-Citroën. Située à la croisée de deux axes routiers nationaux (RN57 et RN19), l’agglomération est aussi connectée par le rail à la capitale via la ligne corail Mulhouse - Paris. Dès 2011, Vesoul se situera à 30 minutes de la nouvelle gare TGV en construction au nord de Besançon.

Vesoul, c’est aussi un service public de qualité. Le nouvel hôpital qui s’érige au cœur du pôle santé des Haberges aux cotés d’autres organismes médicaux assure la pérennité d’un service de santé complet avec une maternité, des plateaux techniques et de nouvelles unités de soins.

Ville élue la plus sportive de France en 2001, la Ville de Vesoul développe sans cesse l’accès au sport en soignant ses équipements sportifs et en travaillant en étroite collaboration avec l’office municipal des sports qui fédère une multitude de clubs.

Vesoul est aussi la ville d’Edwige-Feuillère dont le théâtre, au style contemporain, porte le nom de cette très grande actrice.

Fière de son indéfectible lien qu’a bien voulu lui donner Jacques Brel, Il faut venir voir Vesoul pour assister au festival Jacques Brel de la chanson française et francophone au mois d’octobre, mais aussi vivre le dépaysement avec le Festival international des cinémas d’Asie au sein du complexe cinématographique « Espace des lumières ».

 

quai-yves-barbier-vesoul
place-du-palais-vesoul
rue-paul-morel-vesoul
rue-du-breuil-vesoul
place-du-palais-vesoul2
place-de-la-republique-vesoul
eglise-saint-georges-vesoul

Andelarre

Imprimer

Andelarre

Andelarre est la plus petite commune de l’agglomération vésulienne par sa population. On aime son cadre de vie préservé, sa pierre blonde autrefois réputée, mais aussi ses fontaines ouvragées ainsi que son lavoir et son château. Le marquis de Jaquot de Rouhier, maire du village au XIXème siècle, est à l’initiative de ces constructions emblématiques.


Superficie
411ha


Nombre d'habitants
133


Nom des habitants
Andelarrois


Nom du Maire
Evelyne CHAVANNE

Un peu d'histoire

Selon le dictionnaire étymologique de Dauzat et Rostaing, Andelarre serait tiré du nom germanique Ando et du nom commun Lar, signifiant clairière. En fin de compte « dans la clairière ».

En 1225, l’obituaire de l’église métropolitaine de Besançon fait état du décès de l’archevêque Gérard lequel fit don à la cathédrale de tout ce qu’il possédait dans les villages d’Andelarre et Andelarrot.

L’histoire du village d’Andelarre est intimement liée à la famille « de Jacquot » et aux descendants de cette famille.

Un couvent de Templiers a existé au lieu dit « en frères ». Cette maison de Templiers fondée au 12ème siècle relevait de la commanderie de Sales.

La pierre d’Andelarre est fort réputée, une bonne partie de la ville de Vesoul a été bâtie avec cette pierre. Une ancienne carrière existe, mais n’est plus en exploitation. En 1969, de très importantes quantités de pierres ont été emmenées par camions pour remblayer une partie de la plaine de Vaivre sur laquelle s’édifie la zone industrielle de Vesoul-Noidans.

A découvrir

Dans le haut du village, sur la route de Mont le Vernois se trouve une statue de la Vierge à l’Enfant ( 1911).

Le lavoir du village installé, comme les fontaines, par le Marquis Jules d’Andelarre.

L’Eglise petite, mais fort jolie fut construite vers la fin du 17ème siècle en remplacement très certainement de la chapelle primitive. Le clocher est à toit bulbeux, très fréquent en Franche-Comté. A l’entrée à gauche se trouve une Vierge assise à l’Enfant, du 14ème siècle. En face un crucifix datant du 18ème siècle. En arrière de l’autel une toile peinte figurant l’Assomption de la vierge. Ces objets sont inscrits sur l’inventaire supplémentaire à la liste des objets classés aux monuments historiques. Le dallage de l’église est presque entièrement composé d’anciennes pierres tombales. Devant l’autel se trouvent celle des Jacquot, anciens seigneurs des lieux.

andelarre12
andelarre11
andelarre10
andelarre9
andelarre8
andelarre6
andelarre7
andelarre5
andelarre4
andelarre3

Andelarrot

Imprimer

Andelarrot

Ancien hameau de la commune d’Andelarre, Andelarrot s’est agrandi notamment grâce à la route reliant Vesoul et Dijon. Au point que le territoire est devenu un village à part entière.


Superficie
570ha


Nombre d'habitants
235


Nom du Maire
Jean-François POISOT

Un peu d'histoire

Andelarrot s’écrivait aux 13° et 14° siècles « Andelarret et Andelarrat » qui signifie petit Andelarre car le village a toujours été commune co-paroissiale d’Andelarre.

Quoique ayant depuis très longtemps une population plus forte qu’Andelarre, ce village fut nommé petit Andelarre, uniquement parce qu’il est d’origine plus récente.

Au temps de la féodalité, les territoires d’Andelarre et d’Andelarrot formaient une même terre indivise et par là, possédée par le même Seigneur. A une certaine époque, au fond d’un petit vallon abrité des vents du midi, se groupèrent quelques habitations. Ce hameau emprunta le nom du village avec lequel il formait un même fief : il fut appelé petit Andelarre : Andelarret.

Ce hameau s’agrandit jusqu’à l’affranchissement des communes. Ce n’est qu’à partir de cette époque, qu’Andelarre et Andelarrot forment deux communes indépendantes.

Andelarrot se développa surtout après la création de la route de Vesoul à Dijon qui fut tracée vers le commencement du XVIIème siècle.

La pierre, à travers les siècles

Depuis 4 générations, l’entreprise Rebeschini extraie et taille la pierre d'Andelarrot dans une carrière à ciel ouvert qui a vu le jour en 1851. Elle est exploitée de manière artisanale par la même lignée familiale depuis 1913. L’entreprise en extrait un calcaire dur et non gélif. Les qualités de cette pierre permettent son utilisation soit à des fins de restauration de bâtiments anciens ou à des réalisations de style ancien comme la fontaine avec obélisque située devant le Palais de justice à Vesoul. Elle est aussi utilisée en style contemporain pour des tables, plans de travail de cuisine…

Patrimoine

La chapelle néo-gothique d'Andelarrot date du XIXème siècle. Elle abrite une Vierge à l'Enfant en bois polychrome du XVIIème.

Les deux fontaines-lavoirs de la commune, n'étant plus utilisées, ont été transformée l'une en foyer rural, l'autre en préau d'école.

Les atouts touristiques

Andelarrot a su tirer profit de sa proximité de Vesoul et de son environnement rural pour développer le tourisme. Des circuits de promenade sont ainsi proposés. Ils sont aménagés de bancs en pierre provenant de la carrière d'Andelarrot. Un circuit d'orientation a en outre été créé dans le Bois de la Craye.

Un sentier de randonnée, dit le Circuit des Evêques, permet par ailleurs de découvrir la Pelouse Sèche d'Andelarrot, un site de 45 hectares, à 350 mètres d'altitude, classé Natura 2000. Une faune et une flore particulièrement riche se développe dans ce milieu : mantes religieuses, reptiles, oiseaux, une vingtaine d'espèces d'orchidées...

andelarrot9
andelarrot8
andelarrot7
andelarrot6
andelarrot5
andelarrot4
andelarrot3
andelarrot2
andelarrot1
andelarrot

Chariez

Imprimer

Chariez

Les maisons de Chariez sont typiques des anciens villages de vignerons. La « Cité de Caractère Bourgogne Franche-Comté » a beaucoup de charme et sait valoriser son patrimoine architectural exceptionnel. L’église abrite d’ailleurs un tableau de Jean-Léon Gérôme. Sur les hauteurs du Camp de César, la vue est imprenable sur la vallée.


Superficie
766ha


Nombre d'habitants
210


Nom du Maire
Nicolas VIROT

Un peu d'histoire

Depuis l'époque paléolithique, le site de Chariez, notamment le plateau dit « Camp de César », est occupé. Chariez faisait partie de la Commanderie de Sales Montseugny où l'ordre de Malte avait des propriétés. Il reste des bornes qui portent la croix de Malte sur une face. En 1410. Marguerite de Bavière, femme du duc et comte de Bourgogne Jean sans Peur, fonda un couvent de cordeliers observantins. Ceux-ci prirent possession en 1419 des bâtiments qui existent encore.

Marguerite de Bavière se plaisait à y résider. Elle en fît un bourg à château en l'entourant de très fortes murailles qui subsistaient encore en 1785. Succédant aux comtes de Bourgognes, le roi est seigneur principal permettant ainsi à Chariez de faire partie du domaine de la Couronne. La commune dut longtemps sa prospérité à son vignoble, un grand nombre de seigneurs et la plupart des maisons religieuses possédaient des vignes. «Les vins, écrit l'almanach de 1785, sont agréables, chauds. On distingue surtout celui de Gradion».

A découvrir

Une belle croix en pierre sur une place publique classée.

L'église du 18° siècle (1781, 1786)

L'ancienne maison forte (14°,18°siècle) (inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques).

Quelques belles maisons ancienne datant du 16è au 18è siècle

Plusieurs fontaines et lavoirs.

La chapelle de Notre Dame de la Salette à l'est du village.

Plusieurs points de vue depuis les plateaux dominants le village, le camp de César avec une roche remarquable : la guillotine et le plateau des cordeliers avec la pierre qui vire.

chariez13
chariez12
chariez11
chariez10
chariez9
chariez8
chariez7
chariez6
chariez5
chariez4

Charmoille

Imprimer

Charmoille

À partir du 1er janvier 2014, la Communauté d’Agglomération de Vesoul s’agrandit avec un nouveau membre. Située au nord-ouest du territoire, Charmoille devient la 20ème commune de la CAV. La commune de Charmoille se situe à environ 8 km du centre de Vesoul. Elle est bordée par la 2 x 2 voies permettant de s’y rendre en moins de 10 minutes.


Superficie
504ha


Nombre d'habitants
481


Nom des habitants
Charmoillais


Nom du Maire
Alain CARMANTRAND

Un peu d'histoire

Sauvegarde du patrimoine et extension de la commune : historiquement, la commune comptait de nombreux agriculteurs. Le village était composé d’une vingtaine de maisons, d’un relais de diligence et d’une chapelle.

Depuis, Charmoille n’a cessé de se développer tout en préservant son patrimoine historique. La mairie actuelle a été construite en 1998, ce qui a permis de réunir sur le même site l’école, la salle des fêtes et le terrain de sports. De plain-pied et plus fonctionnel que le précédent, l’hôtel de ville est accessible pour tous les usagers. La commune a souhaité sauvegarder son patrimoine en rénovant en 2011 sa chapelle, ainsi que deux anciennes fontaines.

Le hameau du Val des Charmes, situé à 1,5 km du centre du village en direction de Pusy-et-Épenoux, abrite deux exploitations agricoles en polyculture et élevage, un centre équestre et six habitations.

Un lotissement communal est en cours d’élaboration prévoyant 6 parcelles jumelées avec un lotissement privé de 5 parcelles.

Éducation

En 1981, la municipalité a fait le choix de construire un bâtiment abritant un groupe scolaire de trois classes, ainsi qu’une salle polyvalente au rez-de- chaussée. Ces structures bénéficient d’un accès handicapé. Les enfants de Charmoille sont scolarisés au sein du regroupement pédagogique intercommunal (RPI) Pusey, Pusy, Charmoille. Le périscolaire est assuré par la commune de Pusey.

Vie associative

Deux associations animent le village. Tout d’abord, l’ASAC, association sportive et culturelle, organise chaque année des expositions diverses : bourse aux jouets, bourses aux fèves, marché de Noël. Tous les jeudis soirs, l’association Sport et Détente propose, quant à elle, des séances de gymnastique animées par un moniteur de sport agréé. Nos seniors font partie du club des Aînés du Pusey et les Anciens Combattants adhèrent à l’association commune de Pusey, Pusy-et-Épenoux et Charmoille.

charmoille09
charmoille08
charmoille06
charmoille07
charmoille05
charmoille03
charmoille04
charmoille01
charmoille02

Agglomération de Vesoul

Adresse
6 rue de la Mutualité
70000 VESOUL
Téléphone
03 84 97 12 97

Ville de Vesoul

Adresse
58 rue Paul Morel
70000 VESOUL
Téléphone
03 84 78 64 00

Soyons connectés