Mairie de Villeparois

 

Nom du maire

 Bruno MICHEL

Adresse

7 Rue Prételon
70000 VILLEPAROIS

Tel. / Fax

03 84 75 29 28

Contacts

Contacter par courriel

Horaires d'ouverture

Lundi , mardi, mercredi : de 8h30 - 12h30 
Vendredi : 9h - 12h
Permanence des élus
Lundi, jeudi : 18h à 19h 

Superficie
332 ha

Nombre d'habitants
224 (source INSEE au 01/01/14)

Nom d'habitants

Liens site web
www.villeparois.fr

 

 

Imprimer

Villeparois

Villeparois

Un peu d'histoire

Le nom de la commune vient du mot ville [du latin villa, au sens de domaine rural] employé avec le mot ancien français perroi [du latin pétrus + suffixe collectif étum] chemin pierreux.

Villeparois est indiqué parmi les possessions de l’abbaye de Luxeuil dans la compilation [dite Diplôme de Charlemagne, Xe siècle]. Il s’agit vraisemblablement de l’église, car le village ne fut donné à l’abbaye qu’en 1264 par Jean dit Ayrosch, chevalier. Pierre Amable Guy, conseiller du roi, greffier en chef du Parlement de Metz en était seigneur en 1789.
On retrouve encore, gravé dans la pierre d’une vieille Cheminée Comtoise, l’emblème de la famille Thomassin (1518) et sa devise : « Par ce signe tu vaincras »
L’église dédiée à Saint Valbert fut confirmée à l’abbaye de Luxeuil par le pape Alexandre III en 1178. Elle fut cédée au prieuré du Marteroy vers la fin du XIVe siècle et desservie soit par eux, soit par un séculier nommé par eux. A la fin du XVe siècle, elle changea de titulaire et fut dédiée à Saint Michel. En 1628 les habitants prétendirent que le prieur du Marteroy en sa qualité d’amodiateur de la cure était tenu de toute ancienneté, de leur donner, par feu, chaque année le jour de la Pentecôte deux pains de froments appelés michottes. 
La cloche de 1684 provient du couvent des cordeliers de Chariez et fut échangée en 1791 contre une cloche fondue en 1780. 
Les armoiries de la commune de Villeparois : 
« De sinople à la bande d’or chargée de deux besants jetons de sable »

A découvrir

- Une charmante chapelle, couverte d'un toit bulbeux, A l’intérieur, des statues du 16ème de Saint Valbert et Saint Jean, du 18ème de Sainte Anne et de la Vierge, des panneaux de bois sculptés d'époque Régence, de beaux chandeliers Louis XV et la cloche de 1684 provenant du couvent de cordeliers de Chariez.

- Le lavoir construit aux environs de 1844 puis couvert et réparé suivant des plans établis en 1910 et 1912, puis de nouveau restauré en 1998 dans son état d’origine.

- Un magnifique pont de pierre enjambant le Bâtard, vers la mairie, restauré en 2002

- Un petit calvaire au milieu du village

- Les dépendances de l’ancien château aujourd’hui disparu (Propriété privée)

- De nombreux sentiers pédestres sur le plateau de Fanican, le long du Bâtard ou dans la forêt communale.

Plusieurs manifestations sont organisées chaque année par l’association « Mon Village » : Vide grenier, kermesse de la Saint Michel, etc.

Partager cet article